Numérique ou traditionnel ?

Je vous avais déjà présenté la facilitation graphique « classique » : dessin sur papier, avec des feutres. On avait alors deux options :

  1. le dessin se fait devant tous les participants ; je suis à côté de l’intervenant qui prend la parole et on peut me regarder dessiner en direct (= animation).
  2. Je suis au fond de la salle ou sur un côté et je prends en note ce qui se dit mais les visuels ne seront exploités qu’après l’événement, le public ne me voit pas dessiner en live.

Je propose désormais une autre façon de faire, particulièrement adaptée aux événements incluant un grand nombre de participants (car le dessin peut-être projeté en très grand et des zooms sont possibles), mais qui peut être utilisé également en petits groupes : la facilitation graphique numérique. Le principe est le même, simplement je dessine sur tablette graphique au lieu de dessiner sur papier. Le dessin peut être projeté en direct (via un écran ou un vidéoprojecteur) de façon à constituer une animation pour le public, ou bien n’être utilisé qu’à posteriori (livraison des fichiers jpg).

Et vous, êtes-vous plutôt pour le charme & l’authenticité du papier ou l’impact & la modernité du numérique ? 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *